SYSTEME D'ALARME

L'installation d'un système d'alarme était, il y a encore quelques années, une affaire de professionnels. Les alarmes sans fil, prêtes à poser, ont complétement révolutionné le marché et représentent aujourd'hui l'essentiel des ventes. Leur pose nécessite cependant d'avoir quelques notions élémentaires de bricolage, ne serait-ce que pour percer des trous dans les murs afin de fixer la centrale et les différents périphériques.
Le fonctionnement d'un système d'alarme est relativement simple. Il s'articule en trois phases successives : détecter, analyser et alerter. Lors de votre achat, vous aurez le choix entre des systèmes d'alarme sans fil ou alarme filaire mais leur fonctionnement reste identique.
L'efficacité d'un système d'alarme va dépendre avant tout de sa bonne installation
Tous les éléments doivent être fixés convenablement aux murs mais aussi et surtout être positionnés à des emplacements stratégiques. Chaque installation est unique car dépend non seulement des caractéristiques du système d'alarme choisi mais également de la configuration des lieux à protéger.
Un système d'alarme de maison se compose d'une centrale d'alarme, d'un ou de plusieurs transmetteurs, de détecteurs (ouverture, mouvement, anomalie domestique, choc, bris de vitre audio-sonique, barrière infrarouge...) ainsi que de télécommandes, claviers déportés, sirènes, et éventuellement caméras. Il n'est pas obligatoire d'installer tous ces types de périphériques.
Votre besoin exact dépendra avant tout du diagnostic de sécurité de l'habitation préalablement établi.
EXEMPLE D’UNE INSTALLATION D’ALARME ET DES DIFFERENTES POSSIBILITEES AU NIVEAU DES CAPTEURS.




FONCTIONNEMENT DE LA CENTRALE
La centrale d’alarme est le cerveau de l’installation. (c’est l’équivalent d’un ordinateur) Elle reçoit les signaux des détecteurs en cas de tentative d’intrusion ou d’intrusion avérée. Elle déclenche des sirènes et envoie via le/les transmetteurs un message aux propriétaires et/ou aux agents de sécurité afin de donner l’alerte.
Par soucis de fiabilité, nous ne commercialisons que des centrales d’alarme à double transmission : LAN et GSM
La transmission LAN : il s’agit d’un raccordement à une box Internet.
La transmission GSM : il s’agit d’insérer à l’intérieur de la centrale une puce GSM multi-réseaux.
Le principe est de faire en sorte qu’il n’y ait jamais de coupure dans la transmission de l’information.
Si l’on a une perte d’Internet, la puce GSM prendra alors le relai afin que les informations soient transmises quoiqu’il arrive.
En cas de coupure d’électricité, la centrale dispose de batterie de secours avec une autonomie de 48 Heures. (Sous réserve que les batteries soient neuves et régulièrement contrôlées)
En outre, les centrales d'alarme de dernières générations intègrent aujourd'hui des applications domotiques pour gérer différents services automatisés de la maison (portail, volets roulants électriques, chauffage, éclairage...).
Il est par exemple possible de programmer l'activation d'un éclairage intérieur ou de déclencher automatiquement la fermeture de volets électriques en cas d'absence. Ces applications permettent alors de renforcer l'effet dissuasif d'une alarme en simulant une présence humaine.
L’ensemble des capteurs de nos alarmes sans fils communiquent en radiofréquences avec la centrale d’alarme. Les systèmes les plus sophistiqués utilisent un cryptage AES afin de prévenir toute tentative de piratage par le biais d’un brouilleur d’onde.
Selon le modèle de la centrale, il est possible de faire ce que l’on appelle du Zoning afin de protéger certains secteurs de l’habitation et de n’activer que certains capteurs sans être dans l’obligation d’activer l’ensemble des éléments du système.
Selon la marque et le modèle choisi, il est possible de raccorder plus ou moins de capteurs à la centrale d’alarme. De la même manière, la centrale peu garder en mémoire un certain nombre d’évènement (activation / désactivation…) avec les dates et les heures de chaque « opération »
Des tests cycliques (2 fois par jour) sont réalisés entre la centrale et les différents éléments du système afin de s’assurer du bon fonctionnement de l’ensemble. En cas d’anomalies,ces informations sont envoyées sur les serveurs de la société Genix Security SA qui peut avertir l’utilisateur qu’un élément dysfonctionne.
.En conclusion sur la centrale, il est à noter que ses capacités varient en fonction de la marque et du modèle. Le choix s’effectuera en fonction des attentes des clients qui seront différentes d’une personne à une autre.
LE CLAVIER
Elément facultatif (bien que fortement recommandé) du système d’alarme à « touches » traditionnelles ou entièrement tactile.
Permet d’armer/désarmer le système, d’accéder aux fonctions avancées de programmation et de consulter l’historique des évènements passés. Possibilité d’une régler une temporisation plus ou moins longue entre l’ouverture de la porte d’entrée et le déclenchement de la sirène.
LA SIRENE
Elément essentiel du système d’alarme bien souvent d’un volume sonore compris entre 90 et 120 Db. La sirène sert principalement à faire fuire le/les malfaiteurs tout en alertant le voisinage sur le fait qu’il est en train de se passer quelque chose d’inhabituel.
LES DETECTEURS D’ALARME
Les détecteurs sont installés à des endroits stratégiques à l'intérieur et à l'extérieur afin de détecter la présence d'un intrus, une effraction voire un incident domestique comme un incendie, une inondation ou une fuite de gaz. Il existe plusieurs types de détecteurs.
LES DETECTEURS D’OUVERTURE OU PERIMETRIQUES
Installés à l'intérieur sur les ouvrants, ces détecteurs signalent toute ouverture de porte ou de fenêtre. Ils sont composés de deux éléments :
L’ILS ou interrupteur à lame souple, placé sur la partie fixe, c'est-à-dire sur l'encadrement de l'ouvrant, et un aimant fixé sur sa partie mobile. Lorsque les deux éléments s'écartent de plus de quelques centimètres, il y a rupture du champ magnétique, ce qui déclenche l'alarme.
LES DETECTEURS DE CHOC OU DE BRIS DE VITRE
Les détecteurs de choc s'installent directement sur chaque ouverture (fenêtre, porte et baie vitrée fixe) et se déclenchent quand celles-ci subissent un choc. Les détecteurs de bris de vitre audiosonique détectent le son d'une vitre qui se brise. Il n'est pas nécessaire d'en installer un près de chaque vitre, un par pièce suffit.
LES DETECTEURS DE MOUVEMENT OU VOLUMETRIQUES
Ces détecteurs peuvent être installés aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Ils repèrent le rayonnement infrarouge émis par un individu.
LES DETECTEURS DE FUMEE, DE CO ET DE GAZ
Ces détecteurs sont destinés à prévenir des accidents domestiques comme par exemple un incendie, une fuite de gaz ou de monoxyde de carbone (CO). Les détecteurs de fumée doivent être fixés au plafond, ceux de CO à un mètre du plafond et ceux de gaz à un mètre du sol.
LES TELECOMMANDES D’ALARME
Une télécommande classique fonctionne sur le principe d'un clavier déporté. Elle permet d'activer et de désactiver le système. Son avantage est qu'elle trouve sa place dans une poche. Certaines télécommandes peuvent également gérer les applications domotiques d'une maison. Il existe aussi des télécommandes médicales ou d'urgence. Munies d'un bouton d'appel, elles peuvent envoyer des messages d'alerte aux personnes de votre choix y compris aux agents de sécurité ou encore déclencher la ou les sirènes de votre domicile pour signaler un danger.